retour vers boosterblog.com

http://www.boosterblog.com

mardi 19 octobre 2010

EMPREINTE GENITALE: IL N'Y A PAS DE LAPE-SUCE

De même que "Rachida Dati avait raison", voir l'article en question dans ce blog, notre cher ministre Brice a, sans le vouloir, trahi le secret de l'opération en cours : la constitution d'un fichier des empreintes
génitales.
Nos reporters fureteurs ont pu réunir quelques informations:
L'idée consiste à prendre l' empreinte génitale par moulage, dans un premier temps des délinquants sexuels, ensuite de tous les délinquants, et à terme de toute la population mâle.
Pour quoi faire? Tout simplement pour identifier les criminels avec plus de certitude que par l'ADN. Imaginez un violeur en série . Il suffit une fois qu'il est en garde à vue de lui faire essayer tous les moulages en stock pour le confondre. C'est donc très simple ! Il suffisait d'y penser!  Une fois préparé notre enfile un moulage, une petite échographie pour vérifier l'absence de jeu et Paf, si j'ose dire, si c'est la cas il est confondu. Bien entendu quelques problèmes se posent mais n'en doutons pas les têtes pensantes vont les résoudre très vite:
- comment faire tous ces moulages (en plâtre) à des personnes en  érection (forcément un violeur est en érection ou alors ce n'est pas un violeur!) sans casser les c........ au moment du démoulage ?
Peut-être par sciage du plâtre tout simplement! Ce ne sont pas quelques bavures des disques à tronçonner qui feront jaser, hein !
- où stocker les moulages ? C'est là un problème  difficile à résoudre mais les technocrates ont eu une idée lumineuse, à la hauteur du projet: Les stocker dans un semi-remorque prêt à partir immédiatement sur les lieux en cas de contrôle à effectuer. Et puis ils ne sont pas fous les concepteurs ils vont stocker région par région pour éviter les frais de déplacement lors des premiers tests . Ce n'est qu'en cas d'échec que l'on fera circuler le supposé criminel d'un dépôt à l'autre dans le pays.
- Qui va faire l'essai des moulages?
Bonne question! Quelqu'un en tout cas qui provoque une érection chez le prévenu, et qui par sa longue expérience soit expert en matière génitale. Il y a là vraisemblablement un nouveau métier à créer et de
l'avenir pour certains chômeurs.
- Le seul gros problème en fait est la durée des tests. Car imaginons qu'il y ait 1000000 de moulages à un certain moment, il faudra le temps de provoquer 1000000 d'érections chez le même individu et essayer très vite les moulages avant que la "déflation" du sexe ne se manifeste. Alors là ce n'est pas gagné! Au bas mot il faudra quelques années de garde à vue, des milliers de films pornos à acquérir et à stocker dans les locaux de la police, et le personnel "d'inflation"en cas d'échec des films.
Notez que pendant ce temps le prévenu ne pourra pas sévir s'il est coupable.
Pour une fois que nos élites ont une bonne idée félicitons les. Mais  déjà les "penseurs" veulent faire la même chose avec les dames ce qui  sera plus délicat au moulage.... Mais bon, les polytechniciens ont
réponse à tout alors ils vont trouver ! Ce qui chiffonne nos  reporters c'est que personne n'a abordé le coût de ce service! Un coût trop élevé risquerait en effet mettre en péril ce magnifique projet digne d'un état développé et très en avance sur son temps!
Une chose cependant est certaine, personne ne pourra dire que "les flics ne branlent rien" !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire