retour vers boosterblog.com

http://www.boosterblog.com

vendredi 21 janvier 2011

EXPERT ÉCONOMISTE ? ET VLAN DANS LES DENTS !

Petite interruption dans les messages pour rire.  C'est trop important, notre survie en dépend !



Il y a très longtemps un industriel nommé FORD  avait fait construire une usine de montage ultra-moderne, bourrée de machines performantes, et nécessitant peu de main d'oeuvre.  Que l'auteur du texte original me pardonne je n'ai pas son nom en tête. IUl expliquait que le jour de l'inauguration  après les discours H. FORD prend à part le responsable syndical et lui dit : "Vous voyez, ces machines, elles au moins ne feront pas grève !" ce à quoi le syndicaliste répondit: "Oui mais, ellles, elles n'achèteront pas vos voitures !".
Ce  court dialogue résume notre monde moderne !
Si un groupe très bénéficiaire veut délocaliser une production pour accroître ses bénéfices, cela est dans la logique financière et dans une logique de guerre économique contre des concurrents. En étant mieux placé il peut, soit faire des avantages à ses revendeurs, soit un peu au public, soit attendre l'occasion d'une attaque commerciale concurrente pour y répondre significativement....... Mais les ouvriers licenciés, avec des moyens diminués, n'achèteront sans doute pas les produits de ce groupe !
On ne peut pas empêcher cela, surtout si les capitaux sont étrangers, et si le marché du produit est planétaire.. 
La logique économique prime sur tout le reste depuis longtemps et l'influence politique se réduit comme une peau de chagrin. Quant au social, les investisseurs étrangers n'ont rien à faire d'une situation créée loin de chez eux !
La mode de la délocalisation est lucrative à court terme mais pas à long terme. Les investisseurs veulent aller de plus en plus vite et sont adeptes, comme le dit   François de Closets du "Tout, tout de suite !" Ils veulent gagner maintenant car lorsqu'ils seront morts  ils se foutent de l'avenir, même de celui de leurs héritiers: après eux...... Le Déluge !
Ce comportement  se généralisant de nombreuses entreprises partent, créent du chômage dans le pays de l'usine fermée, et créent des emplois dans les pays d'adoption. Seulement ils  continuent à vendre leurs produits dans le pays qu'ils viennent de quitter, sans nécessairement répercuter le gain  consécutif à la délocalisation. Comme le disait Mathieu à la télé, Continental ferme en France pour délocaliser et va gagner 5,00€ par pneu fabriqué. De 10,00€ en France, le pneu reviendra à 5,00€  ailleurs.  Le  prix public de 75,00€  diminuera- t-il ?  Regardez dans les magasins pour le savoir !  Je pense que le revendeur doit toucher le pneu à environ 30,00€ maxi. Si la délocalisation permet qu'il l'achète à 27,00€ il va peut-être répercuter ou faire des promos .
Revenons au raisonnement Cela se passe dans tous les secteurs d'activité, ce que montre le chômage qui grimpe. Tous ces chômeurs avec moins d'argent dépensent moins et diminuent  donc l'activité économique. Spirale infernale, réaction en chaîne qui  touche d'autres entreprises etc....
Même le public s'y met : La Poste par exemple entend moderniser son tri en créant des plateformes hyper mécanisées en remplacement  des centres de tri actuels (on va fermer environ  60% des centres ). Le seul poste d'économies est en effet le personnel. Cela signifie assez rapidement plusieurs dizaines de milliers d'emplois cassés. Certes la plupart vont être reclassés en facteurs, guichetiers, ou déplacés dans les nouveaux centres etc... Donc ceux qui vont partir en retraite ne seront pas remplacés. Parallèlement un programme de fermeture des agences est en marche. La technique consiste à ouvrir ces agences  à des heures spécialement choisies pour qu'il y ait le moins de  fréquentation possible. Ensuite on en tire argument pour fermer en disant " ce n'est pas rentable" !
Entre parenthèses, les communes victimes de cette machination feraient bien de budgéter une somme pour racheter l'agence en prenant le bâtiment et son entretien à leur charge, ce qui leur  permettrait de négocier la présence d'un agent (toujours salarié de La Poste) à des heures normales (cela se pratique déjà pour des commerces que l'on fait revivre). Autre possibilité: verser à la poste une "participation au service public", à négocier par contrat, pour garantir la présence permanente d'un bureau. Il est curieux que personne n'ait pensé à ces solutions ! C'est tout de même évident: c'est social en évitant des mouvements de grève coûteux,  cela préserve des emplois, et  le service public serait présent partout !
Je reprends le propos: nous en étions à la grimpée du chômage suite aux délocalisations. ça veut dire quoi ? Que de nombreuses familles vont manquer de ressources donc acheter moins, donc d'autres entreprises voyant leur activité baisser vont ralentir leur production voire licencier ! Parallèlement les personnes ayant moins d'argent vont achetrer le moins cher possible, la plupart du temps des objets d'importation. Cela accroît encore le phénomène pour les entreprises locales...... La CRISE est là et s'amplifie.  
Du coup les entreprises qui ont délocalisé en créant du chômage vont à terme se retrouver en difficulté car personne ne pourra acheter leurs produits. En voulant gagner 5,00€ par pneu en déménageant, continental  va peut-être voir ses ventes en France diminuer de 25 % à 30%. À titre personnel je n'en achète pas, ils sont chers, et à mes yeux de moins bonne qualité que d'autres à prix équivalent !
Le capitalisme prépare sa propre mort, car à la limite, à quoi sert-il de faire fabriquer sans personnel des produits pour une valeur proche de zéro afin d'augmenter les marges,  si personne sur la planète, même à bas prix, ne peut  les acheter  ces produits, hein ?
On sait que le capitalisme mêne inéluctablement au monopole. Les politiques ont fait des lois anti-trusts  pour empêcher justement ces monopoles, mais ils n'ont pas le pouvoir d'empêcher la création d'entreprises. Ce serait contraire aux libertés fondamentales. Donc pour tourner ces lois, les grands groupes  créent des filiales dont ils sont majoritaires (en plus cela leur coûte moins cher car le reste du capital vient de personnes locales minoritaires, à leur botte, et au travail à leur place!). Autre procédé la vente de licences: c'est le même produit partout, sous des marques différentes, et c'est  le même groupe qui encaisse le pactole !
Il y a ainsi quelques grands groupes mondiaux par activité et chacun d'eux dispose de tout un arsenal de marques pour occuper le marché, donnant l'illusion d'un véritable monde libéral (Exemples UNILEVER, PROCTER ET GAMBLE, NESTLÉ ...). Ce qui procoque de nombreux rires: lorsque quelqu'un vous dit je prends cette marque c'est super, en dénigrant une autre, alors qu'il s'agit de la même chose avec quelques gadgets en plus ou en moins. 
Dans les voitures on fait du "partenariat" ou on rachète, ou on crée une autre marque: Tout le monde sait que DACIA c'est du RENAULT, partenariat RENAULT-NISSAN ;  SKODA, SEAT, AUDI c'est du VOLKSWAGEN etc...
L'effet pervers des délocalisations massives c'est que le savoir-faire est très vite perdu ARCELOR vendu à l'indien MITTAL permet  un grand groupe mondial, mais la France ne signifie plus rien et bientôt personne ne saura faire du métal dans notre pays et l'outil industriel aura disparu ! 
Dans un horizon à 20 ou 30 ans les pays comme l'Inde, la Chine, le Brésil, dont les salariés aspirent au confort, vont faire des mouvements socianx pour augmenter leur salaire et leur niveau de vie, c'est légitime, nous aussi nous sommes passés par là ! Par conséquent les produits deviendront beaucoup plus chers pour nous et, n'ayant ni les outils, ni les hommes pour fabriquer, il n'y aura pas d'autre choix que de subir la loi des nouveaux monopoles ! Et lorsque dans un siècle nous serons devenus des pays soyus développés, c'est chez nous que l'on viendra délocaliser... Et le cycle recommencera .... Peut-être ! Car il est possible que toute la planète soit aux mains d'une poignée de groupes qui appliqueront leur dictature économique !

APPEL AUX BONNES VOLONTÉS:
Nous avons l'exemple sous les  yeux d'une réussite venant des individus, au grand dam des partisans de la centralisation à outrance et dess monopoles: INTERNET.
Sans les milliards d'individus connectés, internet n'est rien !  La force d'internet c'est qu'il est partout et nulle part à la fois !
Appliquons ce système à l'économie en relançant les entreprises à taille humaine et en commençant par tout ce qui relève de l'activité individuelle (tous les métiers manuels) , encourageons la nouvelle économie associative, priviliégions les installations autonomes plutôt que le recours aux réseaux ex-publics car la technique et le progrès rendent ces solutions moins chères et plus fiables pour les usagers. 
Quelques décisions rapides permettraient immédiatement à chaque couple de dégager plusieurs centaines d'Euros ou plus de pouvoir d'achat. Faites vos comptes vous-mêmes : plus d'électricité à payer, facture d'eau divisée par deux, chauffage gratuit car sans fuel ni gaz,  communication locale quasi-gratuite, légumes et fruits toute l'année via les associations de culture, même chose pour la viande, le poisson,. N'allons pas plus loin,  cela ferait bondir nos politiques ! 
Bien que très simples faciles à installer, très peu coûteuses, la plupart gratuites pendant leur fonctionnement, ces préconisations sont, aux yeux de certains,  révolutionnaires, donc pas la peine d'en rajouter, du moins aujourd'hui !

Nous allons entrer bientôt en campagne pour une série d'élections, j'adore cela c'est très amusant, ce guignol ! Dommage que certains des comédiens soient nuls ! Bien entendu aucun candidat ne vous parlera des  sujets abordés ici.  Tous sont dans un système de jeu de rôles géant qui leur convient et les rémunère grassement. Ils n'existent que par ce système, par conséquent ils n'accepteront jamais de le remettre en cause.
Comme pour l'instant, officiellement, les citoyens sont libres, bien que la liberté soit grgnottée de jour en jour, profitez donc des droits d'aujourd'hui pour changer, à votre niveau seulement, ou dans votre lotissement, ou dans votre hameau et, comme dans le cas d' internet cela fera tache d'huile. Progressivement la nouvelle organisation économique s'imposera !
Pour en revenir aux élections, un seul sujet peut encore faire l'objet de mesures de la part de nos dirigeants, mais c'est un sujet tabou, une valeur (toute théorique) de notre culture, dont on parle beaucoup mais pour laquelle on ne fait rien: LA JUSTICE.

Je vous recmmande de privilégier les candidats qui bâtiront leur campagne sur ce thème, à mon avis aucun mais sait-on jamais !
Ne pensez pas qu'il ne s'agisse que de la justice dite pénale, il y a la justice civile,  la justice économique, la justice sociale, la justice administrative, la justice environnementale ..... Et ça en fait du boulot, croyez-moi !
Si j'insiste sur ce point c'est que de façon tout à fait étrange, alors que la Justice est friande de vérité, qu'elle recherche la vérité, toute sa procédure encourage le mensonge, et le mensonge est le quotidien de son fonctionnement ! Ce serait trop simple que pour chaque procédure on oblige les parties en présence ou les avocats à ne dire que la vérité, à ne présenter que des pièces vraies, de façon à ne discuter devant le juge que du problème de fond, avec tous les éléments mis à plat !
Eh oui ! Mais vu le nombre de casseroles de nos politiques de tous partis, qui ont pour habitude de s'amnistier eux-mêmes par des lois, qui continuent ensuite leurs pratiques, qui les sophistiquent (voir les dernières affaires), qui essaient maintenant de supprimer les juges d'instruction (leurs principaux accusateurs), qui n'ont jamais voulu voter des lois réclamées par  60 Millions de Consommateurs et Que Choisir, donc qui n'ont jamais voulu protéger la  population, qui de surcroît agissent à l'inverse de leurs déclarations, puisque dans chaque gouvernement le budget de la Justice qui devrait être dans les trois premiers postes de l'Etat se trouve quasiment dernier !  À plus tard, pour aller un peu plus loin !

COMME VOUS  LE VOYEZ ,  JE  SUIS  UN  DANGEREUX  RÉVOLUTIONNAIRE !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire