retour vers boosterblog.com

http://www.boosterblog.com

mardi 3 mai 2011

BEN LADEN, DINDON DE LA FARCE ?

ÉTRANGE, oui étrange l'épisode de l'attaque de Ben Laden.  Serait-ce en raison des proches élections américaines ?  Ou bien parce que la neutralité de fait entre le leader terroriste et les USA a unilatéralement été rompue, ou sur le point de l'être ?
Connaissant le passé des relations on est en droit de se poser la question !
Quelquefois la réalité dépasse la fiction donc je me cantonne à la fiction, et voici ce que je tire des infos en ma possession:
Avant les attentats de 2001, Ben Laden, officiellement recherché partout, se fait soigner en hopital américain en Arabie Saoudite. Officiellement recherché, mais en réalité contacté dans sa chambre d'hopital par un émissaire de la CIA (confirmation par reportage télévisé des chaînes publiques françaises, et confirmation par le témoignage d'un responsable CIA). Pour quel motif, mystère  ?  
Revenons au contexte pour comprendre:
Ben Laden, diplômé,  chef d'entreprise (bâtiment Travaux publics), a beaucoup travaillé pour les USA. Sa famille est dans les conseils d'administration de grandes entreprises US d'armement. Sa fortune est immense. Les américains ayant un sens inné de la gaffe et de l'ingratitude, Ben Laden a été à un moment donné énième victime de ce comportement et s'est transformé en adversaire puis ennemi des USA .
Il y a bien entendu convergence d'intérêts entre les actes terroristes, officiellement attribués à Ben Laden, et les interventions américaines justifiées (officiellement) par la nécessité de combattre le terrorisme.
En effet La famille Ben Laden continue à s'enrichir en raison du développement de la vente d'armes par les entreprises américaines où elle siège, et les USA ont un bon prétexte pour intervenir dans les régions où ils veulent en fait contrôler d'abord et avant tout les approvisionnements énergétiques. 
Les GI's se font ainsi massacrer officiellement pour la lutte contre le terrorisme, et les familles acceptent; alors qu'elles auraient vigoureusement protesté et  exigé le retrait des troupes si elles avaient su que leurs jeunes tombaient pour enrichir les multinationales de l'énergie.
Il est symptomatique que, partout où l'assistance à population en danger est nécessaire, l'intervention américaine se limite sélectivement aux pays riches en énergies fossiles. Rien au Soudan, Rien en Corée du Nord, Rien dans les pays où se sont produits et où se produisent des massacres. À l'extrême limite on envoie une protestation par ambassadeur, juste pour sauver la face, histoire de montrer qu'en tant que civilisé on réprouve !  Franchement ça fait une belle jambe aux massacrés !  Même dans les régions connues pour leur travail de sape (par la drogue) de la jeunesse américaine, aucune intervention, aucune action diplomatique, rien  ! Et pourtant il y a là une raison majeure d'intervenir, pour eux mais aussi pour l'ensemble des jeunes de la planète !
Bon revenons à nos moutons. D'un seul coup cesse la neutralité bienveillante à l'égard de Ben Laden.... Car si on le contacte en 2001 en clamant officiellement qu'on le cherche partout, c'est qu'on a intérêt à le laisser agir.  Serait-il agent double ?
Peut-être a-t-il décidé de parler et de dire ce qu'il savait de ses relations passées avec les USA. Grosse erreur ! Cela expliquerait  la hâte à le faire taire !
Car là où Saddam Hussein est pris vivant, là où il est logique de penser que Ben Laden soit aussi pris vivant pour un retentissant procès en public , on préfère sa mort rapide ! Certes il s'est défendu,  un hélicoptère a été abattu, mais des unités d'élite peuvent, au moins, dire qu'elles ont essayé de prendre la "bête" vivante ! Je ne pense pas que ce soit le cas.
Vous voulez que je vous dise la fin du scénario ?
Eh bien c'est un magistral coup monté: Ben Laden a investi quelques dollars dans un magnifique complexe digne de lui, avec tout ce qu'il faut en matériel et en protections apparentes, puis il a payé grassement un sosie pour prendre sa place. Ce pauvre benêt s'est fait tuer à sa place dans l'opération combinée avec la CIA,  et le véritable Ben Laden est loin de là, vivant, avec une garantie d'immunité jusqu'à la fin de sa vie  !  Reste une seule solution pour le retrouver envoyer l'entarteur Noel Gaudin avec ses tartes à la crème!
BEMOL TOUT DE MÊME !
Si c'est le vrai Ben Laden qui a été rayé des vivants, comment se fait-il qu'il n'avait aucun moyen de communication dans sa forteresse. Communiquait-il par Tam-Tam? Ou par signaux de fumée ?  Cette absence de réseau paraît totalement contradictoire avec la notion de sécurité. Ainsi on ne pouvait jamais le prévenir de s'échapper en cas de danger imminent, c'est du n'importe quoi !
Cette carence sécuritaire peut cependant prouver qu'il n'était en fait là que pour une retraite, protégée certes, mais retraite quand même, et qu'il n'a plus rien à voir avec les réseaux en action aujourd'hui. Si c'est le cas, les USA vont bientôt tomber de haut car désormais leur vigilance pourra facilement être prise en défaut !
Scénaristes à vos pages blanches, il y a plein de films à écrire !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire