retour vers boosterblog.com

http://www.boosterblog.com

mercredi 18 mai 2011

GOUVERNER À LA BITE OU AU CUL ?

Autrefois c'était au Pif, ce qui amenait à mettre le nez dans les affaires des autres !
Mais à la bite, et notez bien que ne prononce pas "bahite" comme les anglais ! Non ! je parle bien de la bite de nos chansons paillardes !  Donc à la bite cela devient incohérent surtout si l'on en vient à la mettre aussi dans "les affaires des autres" ! Imaginez une grande négociation internationale, cruciale pour notre pays, et voilà qu'au milieu de tout notre Président voit passer un jupon qui le "branche", et Paf !  (Oui je maintiens le terme!) Paf donc,  il quitte tout pour lui cavaler au train  et  lui sauter dessus entre deux portes !  Et s'il s'agissait d'un Homo, vous voyez le Président courir après une jeune assistant,  et pourqoui poas après un autre chef d'Etat ?
 Pourtant cela vient d'arriver outre atlantique, à un présidentiable ( donc presque Président ) !
Alors je dis " Stop,  Arrêtez d'en parler, les médias ! il y en a marre,  ON S'EN FOIUT, Merde Alors !"
Nul n'est irremplaçable ! 
Que des gens comme cela nous fassent la leçon en permanence sur la nécessité de se conduire de façon responsable, c'est une chose, mais quand la situation se présente, qu'ils mettent donc leurs conseils en pratique et qu'ils assument leurs actes pour une fois !  ça suffit le "faites ce que je dis, mais pas ce que je fais" !
On croirait franchement que le droit de cuissage au lieu de disparaître avec  la plus grande partie des nobles, a été transféré à la classe politique qui se l'approprie !
Dans l'affaire que je préfère appeler "New York" de deux choses l'une:
Coupable ou pas coupable !
Pendant un court temps on a pu penser au "complot" devant l'annonce "nous plaiderons non coupable". Il y avait donc doute !
Mais depuis que la défense a eu accès à l'accusation, et donc vraisemblablement aux pièces scientifiques suite aux divers prélèvements,  l'annonce a changé "nous allons plaider coupable" !

CONCLUSION:  il y a bien eu quelque chose et, même si ce que décrit l'accusation n'est pas allé jusqu'à son terme, le minimum envisageable est une tentative ! Donc la décision prise, sciemment, par une personne d'en agresser une autre.

Une personne capable "d'oublier à ce point les responsabilités de sa fonction, à l'échelle de la planète en l'occurence"  n'est pas fiable, et d'autant moins fiable que le penchant naturel de l'individu a été évoqué par le passé. Quand on pense que même au sein de l'église dont les membres ont fait voeu de chasteté il y a de nombreux dérapages, on peut comprendre que quelqu'un craque, mais on ne peut que condamner les faits. À l'heure d'internet ,être irréprochable en apparence ne suffira plus, il faudra l'être réellement et totalement pour les politiques, tout en ayant, c'est évident,  les compétences pour diriger !

Ici, ou bien l'homme a agi  délibérément et il n'est fiable dans aucune fonction importante, car inévitablement des occasions de récidive se représenteront. De plus il n'est pas tolérable qu'une personne agisse en se pensant au dessus des lois, sous prétexte qu'elle a participé à leur élaboration. Ce mépris affiché vis à vis des sou-hommes pour lesquels on fait les lois  n'est pas admissible !
Autre possibilité l'homme a agi sous l'emprise d'une pulsion incontrôlée. Il est donc encore moins fiable car cela lui arrive et lui arrivera n'importe quand, n'importe où, et face à n'importe qui !
Dans le premier cas c'est la condamnation pénale qui va intervenir, et dans le deuxième cas c'est le centre de soins. Mais dans les deux cas la porte politique est fermée à jamais. Quoi que.... Reconnaissons qu' il y a des précédents, ceux qui ont menti pour Tchernobyl sont toujours dans le circuit, et ceux qui étaient en poste dans l'affaire du sang contaminé le sont aussi. C'est scandaleux dans les deux cas et on les voit pleurer à l'antenne en se demandant pourquoi les gens s'abstiennent. Je vais donc oser un jeu de mot déplacé, vu le contexte de l'affaire, en disant votez pour  ma Pine, la Reine !
Au point où j'en suis je livre le fond de ma pensée:
Un obsédé du cul ne peut pas tirer la France de la Merde !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire