retour vers boosterblog.com

http://www.boosterblog.com

lundi 19 septembre 2011

DSK,MASOUTRA ? OU DSK, TASTROPHE ?

 Le Journal Les Dernières Nouvelles d'Alsace, stigmatise «l'égoïsme» de l'ancien directeur du FMI qui a «anéanti un avenir qui n'était pas seulement le sien pour +7 à 9+ minutes de 'plaisir' officiellement 'précipité'.»

Le journaliste qui a tenu ces propos a l'air bien au courant de l'exercice du plaisir chez DSK !  A-t-il déjà participé à des sénces de groupe ? S'agissant d'un homme il est peu probable qu'il ait eu à subir quelque geste déplacé de DSK,  encore que lorsqu'on a bu (qu'il s'agisse de DSK ou d'un quidam lambda), dans la pénombre, on peut confondre un postérieur et un autre, non ? 
Pardon je quitte le fil de mon propos! J'y reviens donc:
 Le journaliste nous parle du plaisir de DSK. Pour ne pas mal interpréter j'ai donc pris le dictionnaire qui m'explique au mot "PLAISIR": jouissance sexuelle. 
  Et comme dans le langage courant jouissance s'assimile souvent avec orgasme, je me suis mis à angoisser, car cela signifierait en fait que DSK est peut-être un anormal, un monstre physiologique !
Sachant que l'éjaculation produit en moyenne 4 millilitres de sperme, évacuer ce volume en 7 à 9 minutes montre un gros problème dans le système génital: soit la "pompe" fonctionne mal, soit  le "conduit" est obstrué, dans les deux cas on imagine que  l'individu peine à cet instant. Mais alors ce n'est plus du plaisir d' avoir tant de peine à jouir ! C'est du masochisme ! Si c'est cela il cache son jeu, le bougre !
À l'inverse si DSK éjacule normalement et pendant  7 à 9  minutes, sachant que la durée d'éjaculation se mesure en secondes (pour simplifier les calculs je prends 10 secondes), 9 minutes représentent 54 doses de 4 millilitres , soit 216 millilitres: on s'approche de la contenance d'un demi de bière !  Là encore DSK serait un monstre physiologique ! Où peut-il caser tout ce sperme ?  Ce ne sont plus des testicules mais des pastèques !  Car s'il "remet le couvert" comme on dit, certes il y  aura un peu moins d'émission mais quand même, il pourrait presque éteindre un feu avec tout çela!
Non, non je ne ferai pas de descriptions ni d'allusions aux, pompiers, feu au cul, et tout le reste.... Faites le vous-même !
À ce stade je me suis dit que le journaliste n'avait pas pu utiliser le sens courant de plaisir, puisque comme je vous l'ai montré cela revenait à traiter DSK de monstre !
J'ai donc repris mon dictionnaire au mot "jouissance sexuelle" et là je me suis senti d'un coup soulagé: DSK n'était pas un monstre puisque:
 "JOUISSANCE" :  plaisir intense dans tout le corps, mais ne se limitant pas à l'orgasme (défini comme la quintessence, le point culminant  du plaisir sexuel) , et recouvrant l'ensemble des sensations ressenties pendant le plaisir.
C'est donc un mec normal, et chez lui ça dure 7 à 9 minutes en tout ! Un peu rapide mais bon! Vous savez ce que c'est, un coup dans l'ascenseur, un coup entre deux rendez-vous, un coup à la pause repas, finalement le travail laisse peu de temps ! Et le soir à la maison,  on dort comme une souche épuisé par le boulot et les soucis !

Pas de regrets Messieurs, vous n'iriez quand même pas confier vos affaires à qui baise votre femme !
Pas de regrets Mesdames, dans ces conditions c'est vraiment pas un bon coup ! Et puis l'âge est là, visez plutôt Clooney, Brad Pitt ou pourquoi pas Rocco Siffredi, bon d'accord ! ce ne sont pas des socialistes !

dimanche 18 septembre 2011

QUAND J'AI BU JE DIS N'IMPORTE QUOI !

Contrairement à ce que l'on croit, la musique fétiche de notre Johnny National n'a pas une origine américaine.  En réalité elle vient de Chine !
Les petits chinois adoraient gesticuler et chanter, en dansant sur des rythmes bien marqués  autour d'un ustensile posé au sol qu'il fallait éviter de toucher. Un touriste américain de l'immédiat après guerre, ayant surpris ce manège, et très intéressé par le rythme et la danse, leur a demandé en faisant un geste circulaire de la main; "What's that?". Langage incompréhensible pour les chinois !
Il leur a alors montré l'ustensile en répétant "what's that?"
Un grand sourire illuminant les visages montrait qu'ils avaient compris la question et ils ont donc répondu par le nom de l'ustensile: "Wok ! Wok !"
L'américain content d'avoir entendu le mot, a ensuite expliqué dans son pays ce qu'il avait vu en employant le raccourci "Wok and Roll" et a fait une démonstration approximative en chantonnant un air: cela a plu et la nouvelle danse et la nouvelle musique  ont ainsi vu le jour.
Remarquez quand même que la prononciation anglo saxonne est à peine  modifiée par rapport à l'original ! En France nous avons mis un "R" mais phonétiquement les américains l'estompent et prononcent assez souvent  "OHOCQ".
Notre Johnny qui tenait absolument à rappeler l'origine chinoise s'est donc mis sans arrêt à utiliser l'expression "à queue !" et c'est devenu chez lui un tic verbal. Cependant il avait raison ! Car même à l'origine ce n'était pas général, maintenant la plupart des Woks sont des ustensiles à queue !