retour vers boosterblog.com

http://www.boosterblog.com

mercredi 31 octobre 2012

EGALITÉ EUROPÉENNE = PLUS CHER POUR LES FEMMES, NA !


Urgence oblige, cet article ne fait pas sourire, mais c'est trop important pour être passé sous silence !
Pardon aux amateurs d'humour !

On nous annonce une  décision européenne  qui interdit aux compagnies d’assurances. des politiques commerciales discriminatoires liées au sexe de l’assuré .... Pourquoi aux seules assurances ? Et pourquoi “limiter officiellement” la discrimination à ce qui concerne le sexe ?  Il est facile de citer la discrimination entre valides et invalides, homosexuels et hétérosexuels, jeunes et vieux, musulmans et chrétiens .... La liste est longue !
Et je ne parle pas des discriminations relatives à la marque du véhicule, certaines automobiles étant dans les faits très sûres mais d’autres étant qualifiées de “cercueils ambulants”. Ces  études existent et ne sont , cela va de soi , jamais citées, mais elles sont la base de bien réelles discriminations  !
Elle tombe très mal pour les cotisants, cette mesure, en période de crise, car les milliards qui vont engraisser les compagnies vont être retirés du circuit économique !  Conséquences: frein supplémentaire à la relance tout comme les hausses de taxes (directes et indirectes avec la TVA), du prix de l’électricité, du Gaz, des transports....... Pourquoi des gens intelligents décident-ils ainsi de torpiller la  reprise ?
“Alimentaire mon cher Watson” ai-je envie de dire !
Car en effet l’annonce tombe à pic pour les assureurs. Il est d’ailleurs probable qu’ils ont sorti le grand jeu pour faire pression sur les décideurs européens, espérons que ce soit de façon légale et qu’une enquête ne révèle pas ensuite du copinage, trafic d’influence ou pire ..... Ne vient-on pas de pousser vers la sortie un commissaire Européen...! 
Et n’oublions pas que beaucoup, parmi les dirigeants européens opérant à des postes clés, sont des anciens des banques américaines à l’origine de la crise financière mondiale (leurs noms ont d’ailleurs été cités dans au moins une des émissions TV sur la crise  ). Ces dirigeants étant  toujours très liés avec les hiérarchies actuellement en poste, avec d’autres cadres partis au FMI, à l’OCDE ,  dans divers gouvernements et autres organismes où ils continuent à sévir !
Cette décision tombe donc à pic pour les assureurs qui voient leurs marges diminuer, qui ne peuvent pas augmenter de trop par rapport aux mutuelles dont les tarifs stagnent ( ou baissent) vu la baisse des accidents mortels et des accrochages. Mais ces rentrées en stagnation,  ou en retrait, se cumulent avec des sinistres climatiques à payer (et de plus en plus nombreux) ce qui les met en position difficile, sans compter les contrats en diminution (crise aidant on passe volontiers de tous risques à tierce collision, voire à l’assurance “ aux tiers” ou à un contrat au kilomètre parcouru).
La décision européenne  arrive comme une aubaine et les compagnies au lieu d’aligner le tarif des hommes à la baisse sur, théoriquement,  celui des femmes ont fait l’inverse..... Evidemment !
Gros problèmes la décision européenne est  biaisée et les compagnies n’ont aucun droit d’appliquer ce quelles croient avoir le droit de mettre en place pour les raisons suivantes:
La base du métier de l’assurance est une tarification en fonction du risque. Faire appliquer une tarification uniforme sans tenir compte du risque conduit à une aberration économique ! Que le  tarif s’aligne sur le plus avantageux en place avant la décision, ou qu’il s’applique sur le tarif majoré dans les deux cas l’Europe fausse la “loi du marché” en faisant acte d’ingérence dans la gestion privée. C’est une première anomalie ! 
La différence de tarif citée en justification n’est pas le reflet de la  réalité tarifaire dans toutes les compagnies ! Donc il n’y avait pas lieu de mettre en avant ce critère;
la différence apparente ( non universelle) n’est pas spécifiquement liée au sexe comme on nous l’a présenté, mais liée au risque représenté par le groupe auquel appartient la personne.
Ainsi une  femme ayant eu plusieurs accidents, plusieurs retraits (ou un seul) avec perte de points pour excès de vitesse ou alcoolémie, si elle a la chance de ne pas voir son contrat résilié, paiera le tarif des “personnes à risque” augmenté de malus, et pas du tout un tarif privilégié “réservé aux femmes “. Un homme avec le même véhicule et sans accidents paiera moins cher que cette dame; 
S’il s’agit d’une femme qui n’a jamais eu d’accident et qui conduit un véhicule classé “sûr” elle paiera un tarif bas par rapport à la même femme ayant un véhicule de puissance identique mais réputé dangereux (par les statistiques secrètes de la compagnie).
C’est bien le risque qui détermine le tarif et pas le sexe !
Si l’europe veut une véritable égalité alors elle n’a qu’à indiquer un tarif “humain” standard et l’imposer à toutes les compagnies, assortie évidemment de l’interdiction de refuser un client “coûteux en sinistres”. Pour le coup il n’y aurait plus aucune discrimination (comme dans le régime de l’assurance maladie chez nous qui ne tient aucun compte de critères quelconques pour les cotisations: l’assiette c’est le salaire le traitement ou un autre revenu, point ! )

On a une fois de plus la preuve de la duplicité, de l’hypocrisie d’une institution européenne qui met son intelligence au service d’un métier et de ses actionnaires  au mépris de l’intérêt des peuples. 
Ne doutez pas en effet que les contrats exclusivement féminins sont assez peu nombreux et que la masse des contrats concerne les couples mariés. Eh bien vous allez constater que les cotisations vont grimper dans ces contrats sous prétexte de la révision de la partie “femme” du contrat !
Et le plus fort c’est que la réaction de certainse personnes est de dire “oui c’est bien d’avoir la parité, tant pis s’il faut assumer”.
Rappelons tout de même en matière de parité que depuis des années, on demande en effet aux entreprises d’aligner les salaires femmes-hommes à niveau de poste égal.... Aucune décisioin nationaleet encore moins européenne, bien entendu, parce que cela débouche sur des hausses de charges pour les entreprises... Cette fois cela génère des hausses de tarif, alors on a voté le plus vite possible !

On a vu le même schéma pour justifier la guerre d’Irak mais là, Bush et Blair ont menti à leur peuple pour obtenir son adhésion. Et les milliers de morts ont été sacrifiés uniquement pour accroître la domination des compagnies “majors” et remplir les poches des actionnaires.....

Quasiment toutes les décisions Européennes sont de ce type et aboutissent à privilégier, non pas les populations europennes, ni même la “virtuelle zone euro”, mais quelquefois un Etat ou un groupe d’Etats, et le plus souvent un groupe d’entreprises ou un métier, défendus par un groupe de pression performant, en espérant qu’il ne s’agisse pas de mesures téléguidées par l’étranger.

Dernière manipulation en date celle sur les OGM pour laquelle il y a un seul bénéficiaire l’américain Monsanto !  
On voit manifestement que les cerveaux des élus travaillent sur le prétexte qu’ils vont présenter pour faire adhérer les opinions publiques et livrer ainsi pieds et pongs liés le marché européen à l’appétit de ce monopole (le terrain a été préparé par la loi interdisant aux agriculteurs de préparer ou utiliser leurs propres semences, Mai 2012 ). 
Je ne m’étends pas sur le sujet mais il faut savoir que même si l’étude réalisée sur les rats pose question le problème est plus grave à un autre niveau. Car,  loi ou pas, je ne vois pas comment on va empêcher un insecte pollinisateur qui butine une plante OGM d’aller ensuite sur une plante bio de la parcelle d’à côté, ou comment on va empêcher le vent de transporter le pollen OGM vers des plantes sauvages, ou comment on va empêcher le croisement de plantes après déplacement du pollen OGM ?
Laisser faire cela revient à faire disparaître à jamais toute la filière biologique car tôt ou tard les plantes OGM viendront polluer les autres par croisement !
Alors  pour l’OGM oui si ce n’est pas dangereux pour la santé (toujours à démontrer), et oui si toutes les cultures se font sans possibilité de contamination de la flore, c’est à dire uniquement sous des bâtiments et avec d’énormes filtres en batterie sur les ventilations, et une pollinisation par des insectes  à détruire après le travail. Sans oublier les  Sas d’entrée, pour faire pénétrer  sortir hommes et machines, sécurisés, et avec système de dépollinisaton des vêtements et machines avant leur sortie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire