retour vers boosterblog.com

http://www.boosterblog.com

samedi 6 février 2016

SCATIDEOLOGIE? AH NON J'CONNAIS PAS !

Brièvement, voici la thèse défendue par une secte de cinglés, les tares islamiques, et donc quelques explications pour éclairer votre lanterne :
«l'homme est un mécréant et dans tout homme il y a un cochon qui sommeille» !
Il faut donc, selon eux, purifier le mécréant en évacuant le cochon qui est en lui ! Pour l'instant c'est parfaitement logique !
Après ça dérape un peu ou ça zigzague, mais bon ! C'est la même chose un peu partout !
Et comment définir et représenter au mieux le cochon si ce n'est par son sang ?
Car effectivement à partir du sang pollué d'un cochon on fait le boudin ! Et qu'est donc ce boudin noir de pollution sinon de la merde ?
De cette analyse spirituelle débouchant sur le concret, un protocole de purification a été défini par les tares Islamiques:
« Excitons donc le mécréant afin qu'il évacue la bête immonde qui l'habite!»
On comprend donc mieux le rite de sodomie collective lors de la prière en cercle. Il est pratiqué nécessairement en groupe, et la célèbre formule de fin de cérémonie est présente dans tous les esprits, vous l'avez certainement déjà entendue: «fermez le cercle» !
Des andouilles ont dit que les chants accompagnant cette pratique avaient une ressemblance étrange avec les onomatopées suivant la première phrase au début de chaque couplet des «petites filles de La Rochelle».Des onomatopées qui posent  le rythme et les gestes éventuels pour faciliter le suivi par ceux qui ne connaîtraient pas les paroles. Ainsi ils ne perdent jamais la cadence en cours de route...
C'est du n'importe quoi ! Comment ces gens là pourraient-ils savoir qui est La Rochelle, et en plus qu'il a des petites filles ? Franchement c'est pas sérieux !
Je reviens à ma narration:
Le cochon qui sommeille en chacun se manifeste, mais après la séparation des fidèles: excité et énervé par le rite, il réagit alors par une excrétion boudinesque qui purifie le pécheur !
Cette prière homophile se pratiquerait dans une région fluctuante, à cheval sur une partie de la Syrie et de l'Irak.

Pour éviter toute confusion je précise qu'il n'y a aucun lien avec la secte les hommes-au-fil qui sont des adeptes du tampax. Et comme je sais que parfois les gens mélangent tout et font des approximations étranges, je tiens à préciser aux industriels de l'énergie que dans ce qui précède il n'y a vraiment rien, mais rien de rien, en liaison quelconque avec le gaz de chiite, et à préciser aux fans de disco que, non, n'y a pas le moindre lien avec le célèbre tube de Boney M « sunnite».