retour vers boosterblog.com

http://www.boosterblog.com

dimanche 30 juillet 2017

ACTU: COUP de GUEULE SUR LA MORALISATION VOTEE !

Article diffusé sur l'autre Blog vu l'importance du sujet.
Question:
comment empêcher des dérives comme celles de l'affaire Fillon, Leroux etc... ?
Réponse:
Nous allons moraliser la vie publique
Question:
Quelle(s) mesure(s) allez vous prendre sur ce point ?
Réponse: vote récent de l'assemblée nationale
Parents et enfants de l'élu(e), du ou de la Ministre, ou de l'exécutif local, ainsi que conjoint, partenaire de Pacs ou concubin, et leurs parents et enfants, ne pourront plus être employés sous peine de 3 ans de prison et 45000€d'amende, avec restitution des sommes versées.
Autorisation nécessaire pour les personnes ayant un autre lien familial ou étant auparavant membre de la famille ( divorcé et enfants etc...).
Les collaborateurs bénéficieront d'un statut particulier.

Analyse:
En principe une Loi répond à un besoin et ici le besoin est d'empêcher les abus d'élus qui rémunéraient de façon anormalement élevée les membres de leur famille ou des proches, quelquefois sans même les faire travailler. Du coup les véritables assistants parlementaires, corvéables à merci étaient payés au lance-pierre et faisaient tout le boulot !
Une des réponses à ce problème est la création d'un statut de l'assistant parlementaire fixant précisément la rémunération. C'est la seule idée retenue par la nouvelle assemblée. Les nouveaux députés sont peut-être en marche mais leurs neurones s'emmêlent les pinceaux et ils «raisonnent comme des tambours», j'ose le dire !
En effet l'interdiction d'emploi des personnes proches sous-entend que ce sont ces personnes qui sont la cause principale des abus constatés.
Rien n'est plus faux ce n'est pas le proche d'un élu qui provoque directement le versement à son profit d'un salaire énorme.... Il est évident que c'est l'élu qui décide de lui verser ce Salaire (abusivement gonflé) pour que cet argent public «reste dans la famille». En clair on fait payer aux proches d'un élu les carences morales de l'élu, et la mesure va effacer un symptôme, qui n'est qu'une conséquence de la véritable cause: la malhonnêteté viscérale de la plupart des élus.
Ce n'est malheureusement pas par une loi que l'on change la nature d'un individu, ce travail relève de l'éducation. La décadence morale de nos dirigeants  (et aussi de la population ) résulte en fait d'une grave et universelle carence nationale de l'éducation. Et cela ne date pas d'hier.... Il suffit de voir l'âge vénérable des personnalités en cause !

Pourquoi cette malhonnêteté s'exerce-t-elle ?
Tout simplement parce que ce sont les députés qui ont voté à leur profit (donc préméditation) une indemnité mensuelle de plus de 9500€ pour financer à leur gré leurs assistants.
La voilà la cause: soumettre un élu à moralité variable à l'énorme tentation de détourner partiellement à son profit la manne publique des 9500€. Tentation étant un grand mot car l'idée de détourner a précédé le vote !
La cause est donc le couple «argent facile-malhonnêteté de l'élu» et vice-versa. Supprimer les abus est aussi simple que supprimer l'argent. Il ne s'agit pas d'empêcher les élus d'être assistés, mais de ne plus leur verser du tout de quoi payer les salaires. Trop simple pour les nouveaux députés? Ou bien volonté de faire semblant ?
Il suffisait en effet de donner à l'Assemblée la gestion des assistants parlementaires en laissant juste à chaque élu le soin de choisir ses collaborateurs. Avec un statut précis les collaborateurs seraient payés directement par l'Assemblée et l'Etat ferait même des économies en limitant les assistants à trois personnes ( un en circonscription et deux à Paris par exemple) et en fixant le salaire moyen plus charges à 3000€.. Mine de rien, 500€ par mois et par élu ( 9000€ dépensés contre 9561€actuellement), c'est presque 500000€ par mois d'économie avec près de 1000 parlementaires !
Ainsi aucun élu ne pourrait tricher puisqu'on ne lui verserait rien. Même malhonnête il ne pourrait rien détourner !
Mais voilà, j'ai une fois de plus l'impression qu'on a joué hypocritement sur l'apparence des choses en laissant toujours disponible l'argent, moteur des abus !
On peut faire confiance aux élus, qui ne sont pas des idiots, pour tourner cette nouvelle loi à leur avantage, et sur ce point l'imagination est fertile. Moi-même je vois déjà quelques ficelles et je pourrais même leur vendre la méthode mais ce n'est pas le sujet ! D'ailleurs si j'ai trouvé , ils y ont certainement pensé aussi !

Le drame c'est que notre pays ne vote que des lois déconnectées des causes et ne visant que des symptômes. L'esprit pratique n'est pas une qualité française sinon ça se saurait, et surtout on ne s'occupe que de l'apparence en supposant que «tout le monde est beau et tout le ponde il est gentil». L'avantage majeur des grecs anciens sur nous c'est que chez eux les défauts humains étaient posés en base de travail et que toutes les lois étaient du type de ce que je préconise:

Une règle pratique qui empêche concrètement un événement de se produire. Que les personnes visées soient honnêtes ou non elles se trouvaient devant une impossibilité matérielle de mal agir. La solution est là ( l'argent est une des causes, alors on supprime l'argent), en attendant que l'éducation fasse son oeuvre ! Mais même si la décision éducative était prise il faudrait attendre la naissance de la nouvelle génération pour percevoir des changements, soit à l'horizon d'environ 40 ans.... Sauf qu'aucune décision n'est dans les tuyaux sur ce plan ! Il faut donc se résoudre à des règles très concrètes pratiques et de bon sens !

Sur l'IRFM même raisonnement: donner des Pass à tout le monde et c'est l'assemblée qui gère et paie les factures directement non sans avoir mis en place des plafonds d'usage.
Mais ce que je dis depuis la France d'en bas n'atteint pas les oreilles de la France d'en haut. Ils devraient acheter des appareils Afflelou pour entendre avant que tout ne leur pète à la gueule !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire