retour vers boosterblog.com

http://www.boosterblog.com

samedi 16 février 2013

SUBWAY:"AU SECOURS LES CONS ME CERNENT" !


Franchement j’ai ri  !
De la fameuse affiche  sourire  immédiat au vu des gros caractères  qui attirent le premier regard  :
 “SAINT VALENTIN” puis “MENU 14,00€”
On fait alors immédiatement la relation entre le prix et la date de la Saint Vazlentin!

Ensuite , et c’est plus fort, cela fait carrément rire:
Pensez donc, le jour de la fête des amoureux proposer un menu de 30 centimètres ! .......   Bonne soirée Mesdames.... Ou Messieurs ! Et ne mettez pas, comme le  voulait notre cher Pape  “ le préservatif à l’index” !

Une telle affiche m’inspire plus le gag que la réalité d’une proposition commerciale !
D’autant que le menu est écrit si petit qu’il faut réellement chercher pour savoir ce qu’il y a à manger  !
Enfin la mention entre parenthèses et le renvoi sont également en petits  caractères. Cela signifierait en fait que les  lecteurs  se foutaient complètement du menu puisqu’ils n’ont retenu que ce qui n’a rien à voir avec l’ alimentation. En fait ils n’avaient même pas faim!  Ils auraient mieux fait de “s’occuper de leurs fesses “.
À mon avis ils faisaient la “chasse à quelque chose” mais n’étaient certainement pas à la recherche de nourriture. Surtout dans un endroit pareil où comme le dirait  COFFE, c’est bourré d’additifs, de colorants, d’exhausteurs de goût, de saloperies indéterminées, bref c’est de l’amerlock dans toute sa “splendeur”, le truc qui par rapport à une nourriture normale double le volume de la merde dans la cuvette WC !  Si vous ne me croyez pas faites le test avec votre chien ou votre chat : une semaine de nourriture maison et une semaine de croquettes ..... Y’a pas photo au niveau quantitatif de la merde rejetée !
Quant au rédacteur, s’il avait voulu mettre en avant autre chose que la proposition signalée en gros caractères, il eût été mieux inspiré en mettant en très grosses lettres ce qu’il a affiché en tout petit.

CET EXEMPLE est typique de  l’incohérence ambiante d’une société moderne: 
On grandit délibérément et démesurément des détails, en évacuant le principal . Ici le sujet principal était le Menu de Saint Valentin, qui se voit  transformé en propagande homophobe !
L’annonceur qui veut vendre un Menu exprime, lui, une pensée personnelle qui n’a strictementt rien à voir avec son métier.
Le constat est impitoyable et JEANSON le disait 
“Au secours, au secours, les cons me cernent !”

Regardez bien autour de vous:  ces comportements pullullent !
La palme revenant bien entendu à nos législateurs.
Ils votent la séparation de l’église et de l’Etat en 1905,  il y a quelques années  des lois contre les ” sectes”, bon ! Voilà alors qu’ils vont plus loin, beaucoup plus loin ! Puisque dans un aveuglement total ils proposent de faire mieux que Dieu, tombant sous le coup des textes antérieurement votés....  ! L'Etat ne peut pas jouer un rôle "religieux" et le législateur ne peut pas non plus agir comme une secte en promettant monts et merveilles !
Ils seraient donc plus forts  que Dieu et se poseraient  en religion ou en secte vis à vis à leurs adorateurs-électeurs, en instituant la procréation “administrative “là où la naturelle est impossible.
Leur Ego s’est trouvé flatté lorsque la poignée d’extrémistes à l’origine du texte a sollicité cette loi: D’un coup ils devenaient importants, indispensables même,  et se sont, une fois encore, senti devenir des dieux, capables de contrer les méfaits de la nature en votant ce texte réparant “l’erreur du créateur”. C’est con de croire à ce point à la “puissance Démocratique” .
Car je répète l’argument déjà excposé:
Avec du bon sens on admet que deux êtres de même sexe ne peuvent pas se reproduire de façon naturelle. Par conséquent si ces deux êtres  s’aiment vraiment profondément,  ce que l’on peut admettre, et qu’ils finissent par s’unir officiellement, ils doivent assumer les conéquences de leur union à savoir l’impossibilité de procréer
Vouloir à tout prix qu’une loi aille au-delà du naturellement possible est aberrant. Inconsciemment, une majorioté  de nos concitoyens va intégrer cela et “accoucher” d’un réel rejet  des homosexuels ! La poignée d’ultras qui va se féliciter du vote du texte, va ensuite se mordre les doigts d’avoir  réactivé le sentiment homophobe qui avait  quasiment disparu  !
“Chacun a ce qu’il mérite! “
J’ose espérer qu’il n’y aura pas trop “d’éleveurs débiles” qui se mettront en tête de monter un élevage à partir de deux mâles ou deux femelles! Remarqiez ils pourront attaquer leurs fournisseurs si les accouplements ne donnent rien et ils auront gain de cause car ce serait une infraction vis à vis de la Loi qui institue précisément cette filiation, soit  entre deuc mâles , soit entre deux femelles .
À côté de cela quelques comportements “préhistoriques “ subsistent puisque pour les chiens on garde toujours le “Livre des Orignies Françaises”  et pour les chevaux le  “Studbook” est la bible !  Et j’attends avec impatience de voir une écurie refuser de m’acheter à 10 millions d’Euros mon yearling , fils d’Idéal du Gazeau et d’AboVolo sous préetxte que ce sont deux mâles !  Comment que je vais les traîner en justice et leur balancer la loi dans les dents, puisque la filiation est possible et que même s’il a été adopté le poulain devient par la loi le fils de deux champions, donc forcémnt en héritant de leur valeur ! ça s’appelle de la "génétique administrative", merde !  C’est voté donc cela s’impose à tous !

Ah oui, je vous le dis , c’est de plus en plus drôle le spectacle des sociétés modernes, 
même si ce comique vient d’un abêtissement général qui à terme est préjuciciable  et mène à la disparition totale de l’humanité ! Comme je garde mon esprit pratique je propose ma candidature pour être législateur, car si les actuels pondent de telles conneries pour 22800,00€ par mois, je peux faire beaucoup plus délirant pour seulement 5000,00€ par mois. Je ne suis pas gourmand ! 

Quelques exemples de textes hilarants de nos chers élus (déjà développés dans des articles du blog:):
1/ le pavillon bleu
Il est attribué auc communes dont la qualité de l’eau et irréprochable. Ainsi Combrit l’a eu mais pas Benodet.  La limite entre les deux est l’Odet. La seule puissance administrative réussit à mettre en place une”barrière légale” totalement étanche puisque la pollution reste côté Benodet et n’atteint jamais la rive pure de Combrit. Je suis impressionné ..... Comme je vous l’écrivais un peu plus haut “Plus forts que Dieu” !
Ou bien serait-ce “ Plus con que ça ......!”
Et Fouesnant alors ?  Pavillon bleu.  Mais le sort s’acharnant arrivent les algues et c’est le pavillon vert qui flotte sur la marmite! Du coup on investit...... Mais non, pas pour lutter contre la source du problème, on crée un site de stockage et suivra une usine de traitement ! Ah bon donc on crée des emplois, on donne du travail, chouette ! Ca veut dire que pour rentabiliser tout cela il faut pas qu’elles s’arrêtent de venir les algues vertes, sinon on aura encore gaspillé des millions et des millions pour rien !  Concrètement une commune écologique est une commune qui soigne son image  en traitant la pollution mais surtout pas en la stoppant. Si en effet elle la stoppait, et ce n’est pas difficile* (pas coûteux non plus) comment prouver alors qu’elle est vraiment écologique ?
Car, Paradoxe des Paradoxes, une zone polluée est prisée par les tourites si l’on y ramasse la pollution, alors qu’une zone propre devient suspecte puisqu’on n’y ramasse rien ! Pourtant, cela va de soi, s’il n’y a rien à ramasser on ne ramasse rien ! C’est la logique ! 
En attendant souhaitons à Fouesnant de perenniser sa “filière verte”!

2/ Il est interdit de dépasser un cycliste  avec un écart inférieur à 1m !
Je défie n’importe quel automobiliste de faire la différence entre 0,99m et 1,01m. Or si un cycliste qui, lui,  a forcément un GPS dans le crâne, porte plainte parce que l’écart n’a pas été respecté. Qui c’est qui va se bloquer une amende et des points en moins ....... Je vous laisse le soin de deviner !
Là aussi le législateur-Dieu qui ordonne  et réussit, par la puissance divine de son vote, à préserver les cyclistes a cependant oublié de faire de l’automobiliste un géomètre vivant, pêchant ainsi par excès de confiance ! Cependant tel qu’il est voté, ce texte est impossible à contrôler. 
On peut le rendre facile à appliquer moyennant certains aménagements, encore faut-il se donner les moyens  de le faire voici donc mes suggestions qui sont dans la ligne de beaucoup de mesures votées: ni pires ni meilleures :
.Comme il peut y avoir faute soit de la part du cycliste, soit de la part de l’automobiliste, le principe de précaution  mériterait que l’on mette en place des instruments de contrôle:
Côté cycliste mise en place d’éléments incrustés dans le bitume qui font sonner un détecteur placé aux extrémités du guidon (appareil inamovible et avec enregistreur comme les disques des camions). On peut ainsi savoir si c’est le cycliste qui a commis ou non un écart fautif;
Côté automobile un système de détection qui déclenche la sortie, sur l’aile arrière droite du véhicule, d’une barre rigide faisant pile 1 mètre et permettant l’ alignement de son extrémité sur les incrustations du bitume. Une commande électronique agissant alors directement sur la direction pour,  d’un brusque coup de volant à gauche, remette le véhicule à sa place par rapport au couloir cycliste.
Comme cela pas de risque d’accident le cycliste est protégé et l’automobliste est “maître de son véhicule”selon la loi, alors tout baigne !
Mais si d’aventure un vélo sort du couloir le mètre télescopique de l’aile lui file une grande claque au passage ou bloque sa roue en se mettant entre les rayons: bien fait pour ce con !
Peut-être un peu cher à installer mais cette mesure étant vitale pour notre société,, puisque le législateur-Dieu l’a votée, il suffirait que chacun donne un peu plus au moment de la “quête fiscale” pour que ce progrès majeur joue à plein !

3/ les quotas de pêche au Cabillaud
L”europe veut protéger l’espèce et donc institue des quotas. Se prenant pour le bon Dieu le Commissaire européen décrète que tout seul il va sauver le Cabillaud. Chaque pays a ainsi son quota en milliers de tonnes . Mais l’homme n’est qu’un pauvre pêcheur qui ne comprend pas tout, et malgré tout son pouvoir  Dieu a des absences et il oublie de mettre en place les accessoires qui rendraient sa mesure efficace: il a oublié de doter l’homme d’un filet intelligent capable de trier les poissons, espèce par espèce, en sachant également ne garder qu’un certain calibre de prises.
Tragique erreur car les filets idiots pêchent des cabillauds. Heureusement, les pêcheurs, dans un réflexe d’obéissance à Dieu, rejettent à la mer les poissons morts ou quasi-morts ( trop petits ou en surnombre). Ouf ! Ces poissons rendus à leur élément permettent  la sauvegarde de l’espèce !  Bien vu Commissaire-Dieu !
Mais c’est compter sans les païens, ceux qui ne reconnaissent pas le commissaire européen comme leur Dieu législateur ! Car eux pêchent et pêchent encore .... Mais le Dieu européen le sait et c’est pour cela, pour sauver le cabillaud, qu’il sacrifie la pêche européenne et permet  aux étrangers  de vivre sans se casser la tête ! Sans lui le Cabillaud aurait déjà disparu !
Le métier de Dieu européen n’est pas simple ! Quand je pense que des abrutis ont osé suggérer  de supprimer les quotas et de n’autoriser la pêche que zone par zone, pour laisser aux poissons le temps de se reproduire ! Faut vraiment être con pour proposer un truc pareil, hein ? On croit rêver ! Bien entendu notre Commissaire-Dieu, à l'intelligence supérieure n'a pas suivi cette idée folle !
Et il y a même les asiatiques. Ils se sont mis en tête de construire des HLM pour poissons (19 sortes pour autant d’espèces). Les fous ! Ils générent une surpopulation sans contrôle des naissances et vont déséquilibrer la vie aquatique ! Oui ils ont plein de poissons, mais à quel prix !  Là encore notre Commissaire-Dieu laisse nos côtes sans HLM sous marins. Mais c'est qu'il en a dans le chou le bougre ! Il sait très bien que la "Loi littoral" interdit le béton !
Suivons donc notre Dieu Européen de la pêche, au moins il ne fait pas n’importe quoi ! Et si le sacrifice des professionnels est réel (après tout c’est cela la crise), se sacrifier soi-même pour le bonheur des autres nous fait chaud au coeur, surtout avec le  petit espoir de sauver le Cabillaud !
Vous savez, si on n’avait pas de commissaires Européens de cette stature, Il faudrait les inventer !

pas difficile*
En effet des recherches entreprises fin 19 ème siècle ont mis en évidence l’existence de bactéries ( les sales bêtes) qui osaient détruire les nitrates utilisés comme engrais.
Aujourd’hui on a le problème inverse mais “les recherches de vieux cons “ n’intéressent personne c’est bien connu !  Nous savons tout bien mieux qu’eux cela ne fait aucun doute ! Alors l’idée de répandre ces deux bactéries pour supprimer les nitrates, donc les algues vertes, est une énorme connerie pour nos élus bien pensants. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ils n’ont même pas voulu faire un essai de quelques euros  de coût !
Fumée noire ou fumée blanche, quelle que soit la couleur, lorsque leur neurone entre en action , ralliez vous au panache sortant de nos têtes dirigeantes !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire